Décision MDE-2016-052 du 26 février 2016 relative à l’accès aux droits et à la justice des mineurs isolés étrangers

Prise de position très claire du Défenseur des Droits sur les expertises osseuses effectuées sur les mineurs isolés étrangers : « Au regard des éléments qui précédent, le Défenseur des droits est résolument opposé à l’utilisation de ces examens médicaux, qui, tel qu’ils sont actuellement pratiqués, sont inadaptés, inefficaces et indignes ».

AEDE rejoint pleinement cette position et encourage les pouvoirs publics à proscrire les examens radiologiques d’âge osseux pour les MIE et respecter une réelle présomption de minorité.

http://www.defenseurdesdroits.fr/fr/actions/protection-des-droits-libertes/decision/decision-mde-2016-052-du-26-fevrier-2016-relative-l