Une éthique – une gouvernance

Notre projet se base sur une éthique et des valeurs communes que l’on retrouve au sein de la charte adoptée en 2013 et complétée par un additif en 2016 qui ont été signés par l’ensemble des organisations membres d’AEDE.

Télécharger la charte AEDE

Télécharger l’additif à la charte

Notre projet est structuré de la manière suivante :

Un comité de pilotage : Rassemblant une quinzaine d’organisations, le comité de pilotage se réunit une fois par trimestre. Il organise la vie du collectif  (recherche et agrément des organisations membres, financement, groupes de réflexion, communication, etc.) et propose à l’assemblée plénière des organisations membres les grandes orientations stratégiques à donner au projet AEDE ; il veille à la bonne mise en œuvre du projet, de sa dynamique, de ses orientations et de ses activités et veille à l’utilisation responsable des fonds mis à disposition. Le comité de pilotage consulte autant que de besoin l’ensemble des organisations signataires de la charte. Le comité de pilotage a été renouvelé lors de la dernière assemblée plénière le 31 mai 2017 ; la liste des membres le composant est téléchargeable ci-dessous.

Télécharger la composition du copil

Une cellule de coordination : le projet AEDE est co-coordonné par deux de ses organisations membres à savoir : DEI France et Solidarité Laïque.  La coordination est chargée de mettre en œuvre les décisions du Comité de pilotage, d’animer et de coordonner le réseau AEDE ; il assure des liens étroits avec le Comité de pilotage et représente – ou organise la représentation, avec le concours d’autres organisations membres  – du collectif AEDE dans les instances extérieures et rencontres diverses (pouvoirs publics, institutions françaises de défense des droits des enfants, comité des droits de l’enfant des Nations Unies, etc.). Il coordonne, sous le contrôle du comité de pilotage, les événements organisés chaque année par le Collectif.

Des groupes de travail spécifiques à savoir :

  • Une équipe de rédaction : Composée de 5 organisations (AFMJF, DEI-France, FG PEP, ICEM-Pédagogie Freinet, Solidarité Laïque), l’équipe de rédaction mise en place de fin 2013 à début 2015 avait pour objectif de faire la synthèse des contributions rédigées (analyses et données) par les organisations membres d’AEDE , de les harmoniser et d’apporter des compléments sur les sujets non traités par les organisations pour rédiger les différents chapitres du rapport. L’équipe de rédaction a préparé la première version  – provisoire – du rapport, l’a soumise aux organisations pour relecture et amendements et a effectué le travail d’intégration de ces amendements avant que le rapport final ne soit rendu au Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies en mars 2015. L’équipe de rédaction s’est également chargée de la rédaction de la synthèse du rapport, a relu le rapport final ainsi que la traduction en anglais de la synthèse.
  • Un groupe « Participation des enfants et des jeunes » : Composé initialement de 3 organisations (ANACEJ, DEI France, SNUIPP), ce groupe avait pour objectif de voir dans quelle mesure et jusqu’où il était possible d’associer les enfants et les jeunes à la rédaction du rapport en collectant notamment des témoignages, des expertises d’usage d’enfants et de jeunes et en organisant des rencontres avec eux. Ce groupe s’est élargi fin 2015 dans l’optique de créer et d’animer un groupe participation des enfants et des jeunes. À ce jour, il rassemble 20 organisations ; la liste des organisations qui en sont membres est disponible en téléchargement ci-dessous.

Télécharger la composition du groupe Participation au 17-12-2015

  • Un groupe « Relations avec les pouvoirs publics » : Ce groupe est co-porté par la coordination du projet. Il est en charge d’organiser les rencontres annuelles avec les pouvoirs publics (avec l’appui des autres membres d’AEDE) mais aussi de porter les préconisations du collectif AEDE et voir comment il est possible, ensemble, de faire évoluer la situation des enfants en France pour un meilleur respect de leurs droits.